pea-bf.orgLa Bibliothèque Numérique du Programme Eau et Assainissement
au Burkina Faso (BN-P.E.A)


...en cours de construction.
Ouagadougou, le le 7 décembre 2019
Les infos - Les axes - L'équipe - Les activités - La bibliothèque numérique - Le SI-AEPA - Le SI-QNL - Le webmail

outil
explorer


par
auteur


par
pays


par
type


par
émetteur


par
année


les plus
consultés

les
nouveautés
outil
extraire
outil
trouver

Le rôle des ingénieurs du Sud, leur formation et leur insertion professionnelle dans les projets eau et assainissement

() - - I-S-F
Page numérisée (80/102)
(conversion O.C.R avec Xpdf)
O.C.R qualité
page





retour à liste des résultats

pdf format

image format
plus grand


Les postes à responsabilité sont ceux grâce auxquels on apprend le plus.

A contrario, le problème principal dans le privé est qu'il est difficile d'obtenir des responsabilités, dans le public c'est le fait qu'il n'y ait pas d'objectifs précis à atteindre et que les moyens ne sont pas pour effectuer convenablement les projets.

Les ONG n'ont en général pas ces inconvénients.

Cependant, ce choix de travailler en ONG n'est pas posé sans contraintes.

En comparaison avec les grandes sociétés privées et les grandes institutions du pays, la rémunération est faible.

D'autres critères ne rendent pas les ONG attractives pour un travail de longue durée. Mis à part quelques ONG internationales, il n'y a pas de plan de carrière possible dans une ONG.

En effet, les structures sont rarement assez grandes, et surtout la politique des ONG est très rarement d'assurer la carrière de leurs propres employés.

Les ingénieurs et techniciens sénégalais ont une forte mobilité et ne restent que quelques années dans ce type de structure.

La majorité d'entre eux sont des jeunes âgés de moins de trente ans. Il y a rarement d'évolution des salaires.

Enfin la plupart des ONG se trouvent en région, ce qui impose encore d'autres contraintes: conditions climatiques, éloignement avec la famille et d'autres raisons de type «commodités personnelles».

Il existe d'ailleurs un réel problème de motivation chez les jeunes ingénieurs pour aller travailler dans les zones rurales telles que la vallée du fleuve ou le sud, en raison du manque d'infrastructures et de moyens dans ces zones, alors que ce sont ces régions qui ont le plus de besoins.

Les bailleurs de fonds imposent des objectifs difficiles à atteindre aux ONG qui, si elles n'atteignent pas ces objectifs, voient leur existence difficile à sauvegarder.

Les ONG n'ont donc pas les moyens de garder des «éléments inutiles» en leur sein, et face à ces exigences.

Les employés doivent en permanence se dépasser. b.

Au Cameroun: ingénieur, un choix d'opportunité On remarque qu'en général, le choix du métier d'ingénieurs n'est pas un choix de coeur mais un choix stratégique d'embauche et de salaire.

Les interviewés estiment d'ailleurs qu'il n'y a pas de véritable statut pour les ingénieurs dans l'eau et l'assainissement.

Pourtant, certains spécialistes de l'eau et de l'assainissement, mettent en avant leur volonté d'aider les populations et d'améliorer leurs conditions de vie.

A la fin de leur cursus, les ingénieurs travaillent majoritairement dans les services techniques au niveau de la conception, du suivi et du contrôle d'exécution des travaux.

Ceux employés par les services publics peuvent aussi se retrouver avec des postes d'administration et de gestion.

On constate aussi que les ONG accueillent plus facilement les jeunes ingénieurs que les BE et entreprises privées, ces derniers privilégiant surtout l'expérience.

C'est une fois l'expérience acquise que les entreprises et les BE sont prêts à les recruter.

Dans la situation actuelle du marché de l'emploi au Cameroun, certains étudiants en fin de formation ne s'appuient sur aucun critère d'orientation professionnelle.

Ils sont prêts à s'engager avec n'importe quel employeur du moment les conditions de travail remplissent un certain nombre de critères (en termes de pérennité, salaire, et sécurité).

Une autre catégorie d'étudiants compte plutôt poursuivre ses études dans le but de se perfectionner dans le domaine qu'ils auront choisi.

Certains comptent se perfectionner uniquement une fois entrés en entreprise.

Il est important de noter que depuis la décentralisation un énorme marché potentiel s'est ouvert pour travailler dans les communes.

Cependant, comme déjà évoqué, elles n'ont pas encore les financements nécessaires pour employer des ingénieurs, seules les grandes communes peuvent se le permettre.

Ce type d'emploi représente aujourd'hui une faible longévité car l'embauche des ingénieurs dépend des financements et donc des projets.

| | 80 Le rôle des ingénieurs du Sud, leur formation et leur insertion professionnelle dans les projets eau et assainissement


aide plan du site FAQ conditions d'utilisations