pea-bf.orgLa Bibliothèque Numérique du Programme Eau et Assainissement
au Burkina Faso (BN-P.E.A)


...en cours de construction.
Ouagadougou, le le 7 décembre 2019
Les infos - Les axes - L'équipe - Les activités - La bibliothèque numérique - Le SI-AEPA - Le SI-QNL - Le webmail

outil
explorer


par
auteur


par
pays


par
type


par
émetteur


par
année


les plus
consultés

les
nouveautés
outil
extraire
outil
trouver

Les financements des ONG françaises pour l'accès à l'eau potable et à l'assainissement dans les pays du Sud

(2014) - Etude - Coalition Eau
Page numérisée (4/10)
(conversion O.C.R avec Xpdf)
O.C.R qualité
page





retour à liste des résultats

pdf format

image format
plus grand


PARTIE 1 : La mobilisation des fonds par les ONG 1.

Panorama général 1.

1 Les montants L'étude des fonds levés par les ONG pour leurs activités du secteur de l'eau et de l'assainissement illustre l'importance des ONG pour le secteur.

Ainsi, le montant total des fonds mobilisés pour l'eau et assainissement dans les pays du Sud par les 74 ONG du panel est de 234,3 millions d'euros sur la période 2009 2011, avec une forte évolution entre 2009 et 2011.

En effet, alors que les fonds mobilisés pour le secteur s'élèvent à 52,2 millions d'euros en 2009, ils sont de 92,8 millions d'euros en 2011, soit une augmentation de 77,8% sur la période.

Néanmoins, ces chiffres masquent une disparité importante entre les différentes ONG puisque la fourchette de financement pour la période s'étale de 7800 euros pour le plus petit budget à 111,6 millions d'euros pour l'ONG la plus importante.

Tableau 1 : Montant total des financements des ONG du panel pour le secteur EPA (en millions ) Total des fonds mobilisés par les ONG Année pour le secteur EPA (millions ) 2009 52,2 2010 89,3 2011 92,8 Total sur 3 ans 234,3 1.

2 Les sources de financement Les sources de financement des ONG sont diverses, on peut distinguer 5 grands types de financements : Les fonds propres représentent la contribution directe des ONG au financement du développement.

Ils sont le plus généralement issus de la collecte auprès du grand public, des adhésions, des donations ou de la vente de prestations.

Ils offrent une marge de manoeuvre importante dans la mise en oeuvre des activités des ONG.

Les fonds issus de la coopération décentralisée : ce sont les fonds mobilisés par les ONG auprès des collectivités territoriales, des syndicats d'eau ou des agences de l'eau.

En vertu de deux lois, la loi Oudin (2005) et la loi Thiollière (2007), il est possible pour les collectivités locales de participer à des opérations de coopération et de les financer.

Encadrée juridiquement, les collectivités locales peuvent ainsi affecter un budget à un projet précis de solidarité internationale et en confier l'exécution à un acteur de coopération internationale telles les ONG.

Etude Financements des ONG ­ Secteur EPA 4


aide plan du site FAQ conditions d'utilisations