pea-bf.orgLa Bibliothèque Numérique du Programme Eau et Assainissement
au Burkina Faso (BN-P.E.A)


...en cours de construction.
Ouagadougou, le le 20 novembre 2018
Les infos - Les axes - L'équipe - Les activités - La bibliothèque numérique - Le SI-AEPA - Le SI-QNL - Le webmail

outil
explorer


par
auteur


par
pays


par
type


par
émetteur


par
année


les plus
consultés

les
nouveautés
outil
extraire
outil
trouver

Cartographie des zones socio-rurales : Un outil d'aide à la planification pour la gestion de l'eau en agriculture
Youssouf Dembele
() - - FAO
Page numérisée (20/70)
(conversion O.C.R avec Xpdf)
O.C.R qualité
page





retour à liste des résultats

pdf format

image format
plus grand


services sociaux de base, l'élargissement des opportunités d'emplois et d'activités génératrices de revenus pour les pauvres et la promotion de la bonne gouvernance.

Tirant leçons des premières années de mise en oeuvre du CSLP, le gouvernement a entamé un processus participatif de révision du CSLP qui a aboutit à un deuxième CSLP adopté en 2004 et qui est caractérisé par sa régionalisation à travers l'élaboration d'un Cadre Stratégique Régional de Lutte contre la Pauvreté (CSRLP) pour chacune des treize (13) régions que compte le pays.

Les CSRLP tendent à obtenir un meilleur impact des politiques de développement économique au niveau régional sur l'accroissement du pouvoir d'achat des populations les plus défavorisées et leur offrir un meilleur cadre d'épanouissement social.

2.

5.4. La Stratégie Nationale de Sécurité Alimentaire Au Burkina, l'alimentation de la population est basée essentiellement sur les céréales : sorgho, mil, maïs, riz, fonio.

Les principaux produits de consommation non céréaliers sont le niébé, l'igname,... Le bilan céréalier est généralement proche de l'équilibre (légèrement excédentaire ou déficitaire selon la pluviométrie de l'année), ce qui donne des taux de couverture des besoins céréaliers variant entre 60 et 120%.

Mais cette situation proche de l'équilibre cache d'importantes disparités régionales.

Les zones à risque alimentaire sont des lieux l'insécurité alimentaire se manifeste en termes d'insuffisance des disponibilités alimentaires, mais également en termes de modicité des revenus monétaires.

Au Burkina Faso, les zones à risque alimentaire sont en majorité situées dans la moitié nord du pays, mais aussi autour des villes l'accélération de l'urbanisation a fondamentalement modifié l'environnement socio économique et accentuer le phénomène de pauvreté.

Les importations concernent surtout le riz et le blé et, dans une moindre mesure, des produits laitiers et de poisson.

La sécurité alimentaire se situe au coeur des priorités de développement économique et social du Burkina car elle occupe une place de premier plan dans le CSLP.

C'est pourquoi, a élaboré courant 1998/99 et adopté en 2000, une Stratégie Nationale de Sécurité Alimentaire (SNSA).

En cohérence avec les principaux axes de réduction de la pauvreté énoncés dans le CSLP, la SNSA s'est donnée pour finalité de construire à l'horizon 2015, les conditions d'une sécurité alimentaire durable et de contribuer structurellement à réduire les inégalités et la pauvreté au Burkina Faso.

Pour sa mise en oeuvre, la SNSA s'est dotée d'un ensemble de structures et d'outils dont : Un Conseil National de Sécurité Alimentaire (CNSA), instance de supervision de la mise en oeuvre de la SNSA ; Un Plan National d'Organisation et de Coordination des Secours d'Urgence et de Réhabilitation (PNOCSUR) ; Un Plan d'Actions Système d'Information sur la Sécurité Alimentaire (PA SISA) ; Un Stock National de Sécurité Alimentaire (SNS) géré par la SONAGESS ; Etc.

2.

5.5. La Stratégie Nationale de Développement Durable de l'Agriculture Irriguée (SNDDAI) En vue de sécuriser et d'intensifier la production agricole, le Gouvernement a engagé depuis le début des années 70, notamment au lendemain de la grande sécheresse de 1973, la construction de retenues d'eau à vocation hydro agricole pour favoriser le développement de l'agriculture irriguée.

Mais au regard des insuffisances récurrentes constatées dans la mise en valeur et l'exploitation des grands et moyens périmètres, un accent particulier a été mis sur la petite irrigation à partir de la fin des années 90 et du début des années 2000 avec la mise en oeuvre de projets et programmes pilotes, tels que le Projet de Développement de l'Irrigation Privée et des Activités Connexes (DIPAC), le Programme Spécial pour la Sécurité Alimentaire (PSSA), et le Programme de Développement de la Petite Irrigation Villageoise (PPIV) dont les objectifs globaux sont axés sur la lutte contre la pauvreté, la sécurité alimentaire, 18


aide plan du site FAQ conditions d'utilisations